petale-header-page-fondation

Histoire

Agir concrètement, c’est ce qui a toujours guidé le développement de la Fondation Cémavie. La France vieillit et les besoins du 3e et surtout du 4e âge augmentent de façon phénoménale. Cémavie entend fournir des solutions concrètes d’accompagnement aux personnes âgées de son territoire d’action.

À l’origine : la solidarité mutualiste

La Fondation Cémavie trouve ses origines dans les engagements sociétaux du Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre Ouest (CMLACO) dans les années 2000…

Conscient de son développement dynamique et d’assises financières solides, le Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre-Ouest décide de consacrer une part de ses résultats à des actions « citoyennes », dans la logique de ses valeurs mutualistes de solidarité et de respect de l’individu.

Le CMLACO s’est notamment impliqué dans le domaine du logement social, de la recherche médicale et du soutien à l’emploi.

femme agée souriante avec collier

 

Ces actions ont fréquemment été l’occasion pour le Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre-Ouest d’aborder très concrètement des problématiques actuelles de société, telle celle concernant le vieillissement de la population.

Début des années 2000, avec le concours de spécialistes, le Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du Centre-Ouest s’est appuyé sur les nombreuses études réalisées sur le thème du vieillissement de la population afin de mesurer les conséquences de ce phénomène dans les toutes prochaines années et les besoins qui vont s’exprimer grâce à la progression attendue du nombre de personnes dépendantes. Les enjeux liés au vieillissement sont déjà connus et de nombreux sociétaires-clients sont issus de la génération des « baby-boomers », nés juste après la seconde guerre mondiale, donc directement concernés. Déjà en 2004, 20% des sociétaires du CMLACO (117 000 personnes) étaient âgés de 60 ans.

C’est ainsi qu’un groupe de travail constitué en 2003, la commission « Vie du Mouvement », propose que le CMLACO s’implique concrètement sur le thème du vieillissement.

Les chiffres du vieillissement :
des projections qui poussent à l’action

femme médecin prenant les mains d'un vieux monsieur

En 2008, 7,5% de la population française était âgée de 75 ans et plus. Les projections indiquent à cette époque que le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans en France devrait être multiplié par 3 d’ici 2025.

En 2020, les habitants âgés de 75 ans ou plus représentent déjà près d’un habitant sur dix (9,5 % exactement).

En 2060, on projette que 23,6 millions de personnes seraient âgées de plus de 60 ans, soit une personne sur trois.

Les besoins d’accompagnement de ces populations vieillissantes sont donc en nette augmentation sur les générations à venir. En 2008 comme à ce jour, on pressent également l’impact économique que ce vieillissement aura.

En juin 2005, le Conseil d’Administration du CMLACO valide les propositions de la commission « Vie du Mouvement ». C’est donc parti pour une expérimentation avec la construction d’un EHPAD sur la ville de Rezé, voisine de Nantes ! La gestion administrative de ce type de dossier étant long, notamment s’agissant de reconnaître une fondation d’utilité publique, il faudra patienter plus de 2 ans avant que la Fondation puisse exister.

Fin 2007, enfin, la Fondation Cémavie va naître.

Une volonté inaltérable :
être accessible au plus grand nombre

La Fondation Cémavie ambitionne d’offrir un service de qualité à des tarifs raisonnables, Elle souhaite absolument se démarquer et pratiquer des tarifs 20 à 30% moins chers que ceux du public ou du secteur associatif.

Exit le centre de profit et le caractère lucratif, c’est une fondation reconnue d’utilité publique qui naît en 2007, la Fondation Cémavie.

Pourquoi le nom de « CéMaVie » ? les lettres C et M constituent un clin d’œil discret au fondateur, le Crédit Mutuel. Le nom en lui-même « Cémavie » est puissamment évocateur…  

L’objet de la Fondation est élargi pour permettre un cadre d’actions plus étendu si nécessaire : 

« L’établissement Cémavie a pour but d’apporter une aide aux personnes menacées ou fragilisée par des états de dépendance ou de besoin, et notamment ceux liés au vieillissement ».

Cémavie : pourquoi une fondation
reconnue d’utilité publique ?

La Fondation Cémavie inscrit son action dans la durée. Son statut de fondation reconnue d’utilité publique signifie la mise à disposition d’un patrimoine au service d’une cause d’intérêt général. Cela est bien entendu le cas avec les solutions de vie proposées aux personnes âgées : d’abord des résidences EHPAD, puis viendront au fil du temps d’autres solutions.

En outre, le statut de fondation reconnue d’utilité publique, permet à la Fondation Cémavie de recevoir des dons et des legs.

Les débuts de Cémavie :
un cadre législatif qui change tout

À partir de 2010, le cadre législatif et réglementaire évolue radicalement avec la loi HPST qui voit notamment la création des ARS. Ce sont ces dernières qui vont déterminer, en concertation avec les Conseils Généraux, les schémas d’implantation des établissements et procéderont à des appels à projets. En Loire-Atlantique et en Centre Ouest, cela bouleverse complètement les projets déjà enclenchés. Finalement, en 2010, la Fondation reprend l’EHPAD « Le Monastère » d’Azérables (Creuse) puis lance le projet « Les Jardins de la Chénaie » à Nantes.

En 2011, Cémavie compte 2 Maisons de retraites EHPAD opérationnelles :

En 2012, Cémavie compte 3 Maisons de retraites EHPAD opérationnelles :

En 2014, Cémavie compte 4 Maisons de retraites EHPAD opérationnelles :

En 2015, Cémavie compte 5 Maisons de retraites EHPAD opérationnelles

Et ainsi de suite…

La fondation Cémavie en 2021 :
l’imagination en action

Le développement se poursuit jusqu’à aujourd’hui en gardant l’orientation initiale de la création de la Fondation Cémavie et en tenant compte d’une politique plus restrictive en matière de créations d’établissements. Il faut imaginer d’autres solutions, pour proposer des projets de vie au 3e et au 4e âge…

En 2021, Cémavie peut compter sur un véritable parcours de vie, lié au degré de dépendance de ses résidents :

La Fondation Cémavie entend proposer des solutions de vie innovantes et adaptées, en relevant un triple défi :

  • Médical : vivre en bonne santé le plus longtemps possible, en favorisant l’autonomie,
  • Sociétal : établir des projets de vie pour que les personnes âgées aient toute leur place,
  • Financier : proposer un moindre coût en assurant une gestion optimale des établissements.

La prise en charge du vieillissement : une nécessaire évolution des solutions

Le territoire d’action de la Fondation Cémavie concerne les départements suivants : Loire-Atlantique, Nord des Deux-Sèvres, Haute-Vienne, Corrèze et Creuse.

Son territoire actuel d’implantation concerne à ce jour la Loire-Atlantique et la Creuse.

Son action consiste entre autres à la création ou à la reprise d’EHPAD mais aussi à imaginer d’autres formes de solutions de vie. Il n’y a pas que les maisons de retraite, qu’elles soient ou non médicalisées (EHPAD) ! De nouvelles façons de prendre en charge le vieillissement, existent : les domiciles accompagnés sont par exemple une solution très intéressante. Ils facilitent l’autonomie des personnes ayant des difficultés cognitives, sensorielles ou qui sont à mobilité réduite.

La Fondation développe également une offre d’expertise pour l’accompagnement d’établissements déjà existant. Cette offre est directement liée à des sollicitations régulières d’établissements qui font appel à l’expérience de la Fondation pour les aider dans leur gestion. Cémavie se pose en effet aujourd’hui naturellement comme référent dans son domaine.

Cémavie 2021 : nouveau site et nouveau logo

En 2021, la Fondation Cémavie se dote d’un nouveau logo, choisi par les salariés de l’entreprise. Le logo symbolise discrètement le lien qui unit la Fondation au CMLACO en réinterprétant les 3 boules du logo du Crédit Mutuel. Ici, ce sont des pétales aux couleurs chatoyantes que l’on retrouve, évoquant tour à tour : bienveillance, amabilité, soin, délicatesse, douceur, humanité, satisfaction et joie. Une fleur déstructurée, en mouvement, pleine du dynamisme qui caractérise la Fondation et ses projets.

logo Cémavie illustration

 Il intègre directement la mention « fondation reconnue d’utilité publique », très importante pour le Conseil d’Administration, la Direction et la communication de la Fondation. Ce nouveau logo est en parfaite adéquation avec les valeurs humanistes, de solidarité, responsabilité et respect des personnes âgées et fragilisées.

Un nouveau site internet est également mis en chantier et déployé début 2021 pour répondre aux attentes de toutes les familles qui recherchent une solution de vie adaptée à leurs ainé·es. Il a aussi pour but de faire la fierté de tou·te·s les salarié·e·s de la Fondation qui se retrouvent dans la présentation que l’on fait de nos établissements, de nos projets de soin et de notre politique salariale. Enfin, il donnera sans nul doute très envie aux soignant·e·s en recherche d’emploi de venir nous rejoindre et travailler au sein de notre Fondation !

Présidence et Direction de la fondation Cémavie : historique

Présidents

2007-2011 : Bernard Morisseau.

Depuis 2011 : le Président est Alain Têtedoie.

Directeurs

2008-2012 : Gérard Le Maulf.

2011-2019 : Jean-Luc Pellerin.

Depuis 2019 : le Directeur Général est Jamel Kasmi.

Le + : les différents projets d’accueil des personnes âgés selon la Fondation Cémavie ….

Chaque jour, 300 salarié·e·s de la Fondation Cémavie prennent soin de plus de 600 résidents au sein des établissements qu’elle gère.

Glossaire

ARS : Agences Régionale de Santé

CMLACO : Crédit Mutuel Loire-Atlantique Centre Ouest

EHPAD : Etablissement Hospitalier pour Personnes âgées Dépendantes

HPST : Hôpital Patient Santé Territoire

Aller au contenu principal